En Devenir

 Maturité-IC
“Tout doit être porté à terme, puis mis au monde. Laissez chaque impression et chaque germe de sensibilité s’accomplir en vous, dans l’obscurité, dans l’indicible, l’inconscient, là où l’intelligence proprement dite n’atteint pas, et laissez-les attendre, avec une humilité et une patience profondes, l’heure d’accoucher d’une nouvelle clarté : cela seul s’appelle vivre l’expérience de l’art : qu’il s’agisse de comprendre ou de créer. Là, le temps ne peut servir de mesure, l’année ne compte pas, et six ans ne sont rien ; être artiste veut dire : ne pas calculer ni compter ; mûrir comme l’arbre qui ne hâte pas sa sève et qui, tranquille, se tient dans les tempêtes de printemps sans redouter qu’après elle puisse ne pas venir l’été. Il vient de toute façon. Mais il vient seulement chez ceux qui, patients, sont là comme si l’éternité s’étendait devant eux, insoucieusement calme et ouverte … ». Rainer Maria Rilke, Lettres à un jeune poète

Lire la suite    Commentaires ( 2 )

Un arbre

 quel-arbre-etes-vous-IC

Impressions


Coloré
Plein
Vide
Isolé
Lumière
Feux d'artifice
Aqueux
Désert
Solitude
Faille
Beauté
Intensité
Masse
Ecrasement
Décharné
Fissuré
Dépouillé


Et vous ? Quel arbre êtes-vous ?

Lire la suite    Commentaires ( 1 )

Solstice

 Solstice-IC
Partir,
Revenir,
Tourbillonner,
Dans un sens,
Puis dans l’autre,
Jouer,
Jouer encore …
Des histoires,
Plein d’histoires,
Faire danser,
Lune et soleil,
Sourire,
Resplendir,
De vie,
Et d’espoirs,
Accueillir,
La lumière,
Et l’été,
Il est là !

Lire la suite    Commentaires ( 1 )

Autopoïèse


Autopoïèse-Identite-CreatriceEn ce moment, je redécouvre avec bonheur une vérité extrêmement simple … telle entreprise qui vient d’être cédée, telle autre qui a subi un plan social d’envergure et cette troisième qui est mangée au cours d’un repas fusionnel où le petit consomme le grand … eh bien, je redécouvre que ces entités continuent à vivre, ce qui n’est pas rien. De plus, elles s’adaptent incroyablement bien à leur nouveau paysage, à cette nouvelle histoire qui s’ouvre pour elles.

Je crois que c’est cette capacité vivante et vibrante que je retrouve dans les personnes que je croise qui m’émeut profondément.


L’hôtesse à l’accueil continue à accueillir, le responsable de la QSE œuvre au quotidien pour améliorer les conditions de travail, le chef de poste anime son équipe …

À l’image d’une cellule vivante, quelque chose de cette organisation continue à vivre et à régénérer l’ensemble de ses composants, dans son nouveau terreau financier, dans un autre système de croyances, portée par de nouvelles en-vies ...

Ça voudrait dire que rien ne s’est produit ? Que tout continue « comme si de rien n’était » ? Non, évidemment non. Mais bien au-delà des blessures, des espérances avortées, du système hiérarchique précédent qui portait aussi des promesses, du sens que l’on avait donné à son emploi avant l’évènement (très souvent douloureux) et malgré la difficulté de ce passage, la vie continue et … étonnamment bien.
 

Lire la suite    Commentaires ( 1 )

La rencontre, l'alterité



Interview passionnante de Boris Cyrulnik sur le « front à front » de la rencontre.

Il revisite ici ce qu’est la rencontre … un combat, un affrontement, un croisement ?

Ce qui se rencontre, ce qui est touché chez l’un, chez l’autre… L’art et la technique, comme porteuse de cadre et de cohérence dans le champ thérapeutique.

Il évoque également cette acceptation du doute et même de la déroute quand une vraie rencontre survient et que l’on revient chez soi entamé. Ce que dit l’autre m’embarque et le lien se tisse. Ce besoin vital pour me développer et grandir, « j’ai besoin d’un autre ».

Il décrit comment « l’autre » par sa présence ou son absence nous « altère ». Si l’autre est là, l’altérité nourrit la rencontre. S’il est absent, la privation de l’autre est une altération en soi. Ce qui peut être mis en mémoire n’est que le relationnel, « je suis ce qu’on a été ensemble », « Je ne peux devenir moi-même que si je rencontre », « Je suis ce que tu as mis en moi », comme une imprégnation.

Lire la suite    Commentaires ( 2 )