(se) Préserver

 Prendre-soin-Identite-Creatrice

Garde ton âme calme et retirée.

C’est un sanctuaire où tu trouveras,

Quand tu le voudras,

Le bonheur
.



A. David-Neel

Lire la suite    Commentaires ( 0 )

Visages

visages-identite-creatrice 
Elle lui faisait face. Son front bombé laissait s'exprimer toute sa pâleur et ses lèvres épaisses participaient à son air pas aimable.

Lui, il incarnait la victime et il semblait maîtriser ce rôle, à la perfection. Pour donner du volume au personnage, de temps en temps, la courbure de sa face prenait des airs renfrognés.

Mais c'était sa figure a elle qui se détachait du paysage qu'ils formaient tous les deux, entre l'acariâtre et le bougonnant, c'est surtout sa détermination à elle qui ressortait. Sa sage chevelure fermement tenue sur le devant s'ouvrait d'une façon impromptue à l'arrière. Je l'avais remarquée en descendant l'escalier du métro.

Lire la suite    Commentaires ( 0 )

Apprendre de la peur

 
 ... La regarder sous un nouvel angle ?

Aller explorer cette imagination incroyable enfouie en nous et qui « fabrique » des situations, comme on raconte une histoire.


La peur ? Finalement une narration comme une autre, une narration involontaire … qui convoque l’avenir et le pose dans le présent.

Vous vous rappelez certainement ces peurs enfantines qui nous ont fait nous recroqueviller sur nous-mêmes, n'est-ce pas … ? Et aujourd’hui, adultes (?), quelles histoires nous racontons nous ?

Lire la suite    Commentaires ( 2 )

Habiter sa vie ?

Le village des idiots par Eugene Fedorenko et par Rose Newlove, Office national du film du Canada


Je ne resiste pas à l'envie de partager avec vous en ce début d'année un conte folklorique juif (adapté par John Lazarus) qui nous raconte la nouvelle vie de Shmendrik, las de la vie quotidienne dans son village ... Pour le plaisir, pour le sourire …


Lire la suite    Commentaires ( 1 )

Faim du monde

 Identite-creatrice-abeille-Fin-du-mondeJe me rappelle de ce moment particulier où pour la première fois, je ressentis le vertige d'une terre merveilleuse, vous savez, de ces lieux qui - malgré la cacophonie et la violence du réel - abritent les rêves ...

C'était en Inde et ça a pris naissance en moi comme une ouverture aux chants du monde.

Porté par cet élan, je me retrouvais, quelques années plus tard, cherchant mon souffle aux pieds de l'Himalaya.

Un souvenir me revient en mémoire ... Bien loin du Potala, à l'entrée d'un monastère juché dans les hauteurs, se tenait un enfant qui eut à cœur de m'expliquer ces représentations tellement particulières que sont les mandalas.

Lire la suite    Commentaires ( 0 )