Fissures du réel



Lire la suite    Commentaires ( 2 )

Vérité

 Ange-IC-Paz
 
Les apparences sont belles dans leur vérité momentanée.




Octavio Paz

Lire la suite    Commentaires ( 1 )

Le chemin des croyances ...

 croyances-IC-Jodorowsky
A peine sorti de chez lui, un homme se sent étouffer et son visage se couvre de taches rouges.

Il consulte un médecin, qui diagnostique un ulcère et lui coupe un morceau d'estomac. Mais cela n'améliore pas sa santé : il continue à être incommodé.

Un spécialiste, affirmant qu'il s'agit d'un problème respiratoire, lui enlève le poumon droit.

Un deuxième spécialiste, croyant qu'il s'agit d'un cancer du foie, le lui change pour un autre. Malheureusement, cela ne le guérit pas : dès qu'il sort de chez lui, le matin, il rougit et suffoque.



Finalement, un éminent professeur lui dit :


"Monsieur, je ne vous cacherai pas la vérité : c'est très grave. Il ne vous reste que trois mois à vivre…"

Lire la suite    Commentaires ( 1 )

Le sens à donner

fille-photo-IC

"J'ai longtemps voulu fuir cette petite fille plongée dans le chaos de la guerre du Vietnam. Mais la photo m'a toujours rattrapée. De partout des gens surgissaient en disant : "C'est bien vous ? Quelle horreur !"" Et j'avais l'impression d'être doublement victime. Et puis j'ai décidé que ce qui m'apparaissait comme une malédiction avait aussi été ma chance. Et qu'il me revenait de choisir le sens à donner à cette photo." Elle illustrait l'épouvante de la guerre ? "Je deviendrai une ambassadrice de la paix." Elle montrait la barbarie ? "Je parlerai d'amour et incarnerai le pardon." Elle évoquait la mort ? "Je montrerai la vie ! Elle ne m'a guère épargnée, mais c'est elle qui triomphe. La tragédie n'a jamais anéanti l'espoir. Des anges gardiens sont sans cesse apparus sur mon chemin. Et c'est bien cela le miracle !" 

Lire la suite    Commentaires ( 0 )

Le problème Spinoza


spinoza-Yalom-ICCelui qui s’est prêté à l’aridité mathématique de «l’éthique» de Baruch Spinoza s’émerveillera de l’infinie douceur de l’œuvre d’Irvin Yalom.

Ce conteur hors du commun évoque ici l’histoire d’un homme qui osa se définir hors communauté, hors famille, hors standards … Il osa défier les religions en son temps et apprit à accueillir les lois de la nature comme essentielles, au-delà de tout dogme.

Cette histoire, Irvin Yalom la relie à une autre, vécue plusieurs siècles plus tard, en la personne du « théoricien » du parti nazi, Alfred Rosenberg.

Tout son talent de psychiatre s’exprime ici pour décrire de l’intérieur comment l’œuvre de Spinoza a pu influencer le monde, contribuer à l’avènement du Siècle des lumières, mais aussi être particulièrement active, dérangeante, instrumentalisée, au plus profond de cet individu, au cours des moments les plus tristes de l’histoire de l’humanité, aux sombres heures de la Shoah.

Lire la suite    Commentaires ( 1 )