Se laisser guider ...

Se laisser guiderIl y a certaines femmes qui sont tristes et d’autres qui sont gaies. Certaines se renferment quand les ennuis commencent, d’autres se battent avec toute l’énergie qui les anime.

 Certaines se laissent aller à leur destinée… D’autres se mettent à faire émerger quelque chose de leurs rêves anciens et s’attèlent à faire ressortir ce qui avait été rangé, soigneusement, dans les champs de l’« impossible » …


La femme que j’évoque ici est une écorchée, vive. Capable de changer de lieu, de redéfinir les règles de son existence quand la vie l’emmène sur ses chemins de traverse.

Ses destinations sont quelquefois insolites car le réel, lui aussi, à certains moments de l’existence, se met à avoir un gout d’impossible … Et dans ces cas-là, il n’y a pas d’autre issue que de créer, créer le chemin qui n’a jamais été inventé jusqu'alors...Aujourd’hui, elle est venue me parler. Elle me dit avoir besoin d’être accompagnée. Elle est sortie de son bois, mais reste aux aguets. Les mots, les paroles affluent. Le ton se teinte d’une très belle énergie. Sa voix scintille et vient déposer l’émotion qui est la sienne.

 

Elle dirige, décide pour elle-même de ses orientations.

 

Elle pleure facilement, me dit-elle, quand elle est touchée …

 

Elle aime aller folâtrer dans ses mondes imaginaires, mais sait rester vigilante pour ne pas se raconter d’histoires … Une grande sincérité habite cette femme, pleine de sa très belle générosité.

 

Elle n’a pas besoin de moi, elle le sait déjà un peu, avant même de commencer. Elle sait qu’elle va réussir mais souhaite que je sois là, comme un témoin, un passeur, qui ne s’étonnera pas des différentes réalités, qui ne s’offusquera pas de ses flamboiements et n’essaiera pas de la juger …

 

Un témoin de ces temps difficiles qui va regarder avec elle son quotidien se transformer … et voir survenir l’arrêt de son entreprise, très rapidement, c’est ce qui est posé.

 

Eh oui, la petite fille est devenue grande, elle crée les entreprises, les dirige et les liquide, comme certaines histoires que l’on prend pour terminées.

 

Je pense être plus ému qu’elle à cette pensée. Elle, elle a déjà tout digéré …

 

Mais que se passe-t-il ... ? Une bifurcation, une fois de plus.

Quelques semaines plus tard, il n’est plus question de liquider mais de prendre soin, de soigner, de développer. Elle avait besoin d’en passer par là, de mettre son système en crise pour mieux le réveiller…

 

Aujourd’hui, elle a envie d’aller à la rencontre de cette entreprise qui est la sienne et qu’elle a créée.

 

Elle a aussi envie d’aller encore plus loin dans ce chemin qui l’emmène à l’intérieur d’elle-même, à la rencontre de cette femme qu’elle est devenue et de visiter, encore une fois, ses multiples traversées … avant de s’engager, pleinement, dans une nouvelle aventure.

 

Et moi, je me suis laissé guider, simplement guider


Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Coaching   Femme   Décider   Suivre   Guider   Création   Réel   Empathie 

Commentaire(s) :

1. Par MAGDALA le 04/04/2010
J'aime beaucoup Wadih
2. Par Sébastien le 11/04/2010
Merci pour ce partage.
Que de resonnances ! Celles émanant de cette femme. Mais également celle du coach !

Je ne peux imaginer l apport qu a été pour Toi une telle rencontre.

Je me laisse guider par cette vibration et joue sur beaucoup de plans.

Merci !
3. Par Eva le 11/04/2010
Les hommes... Vous me donnez envie d'écrire sur les hommes... Touchée je suis, souvent... Je suis femme... Touchée au coeur, touchée au corps, touchée à la tête, aussi, d'une balle... Puisque je suis née ainsi, et qu'elle progresse dans mon cerveau, sournoisement, sans que je sache encore si elle ressortira et j'en sortirai "indemne" ou si je mourrai avec elle, ou même, par elle.
4. Par aieaie le 08/05/2010
il y a une telle délicatesse dans ce texte ! subtilité, respect... je sentais à le lire la qualité de l'accompagnement. Une position tout en discrétion et présence qui laisse son espace au déploiement de l'autre

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.