Le consultant

 consultant-Identite-Creatrice


J’ai été consultant.
J’ai également accompagné des consultants dans différents champs comme les ressources humaines, le droit ou encore la stratégie.

Chacune de ces personnes révélait une "signature" …


 
Il y a
celui qui sait,
celui qui fait,
celui qui fait avec.


 

D'expérience...


Celui qui sait, sait pour l’autre. Il a développé une compétence voire une expertise, ou encore un charisme qui l’ "autorise" à dire la bonne façon de faire pour l’autre. Il se voit détenir la "loi" qui régit le système et peut se sentir en position d’imposer son point de vue. Son autorité peut se muer en autoritarisme.

Celui qui fait perçoit les contraintes du système. Elles sont posées ou peuvent être plus subtiles. La demande est formulée et le consultant peut être amené à se soumettre progressivement ou massivement à ce qu’on lui demande de faire. Il exécute le travail qu’on lui demande de produire.

Celui qui fait avec, dit son point de vue et reste ouvert à ce qui lui est renvoyé. Il apprivoise les contraintes du système et ajuste sa position. Il est auteur de ce qu’il propose et détient même une certaine autorité puisque sa proposition rencontre la demande de l’autre. Il y a concertation.

Que se passe-t-il dans le réel ?


Plusieurs questions émergent au cours d'une intervention …

Où se situe le consultant ? Est-il mentor, tuteur ou co-auteur ?

Qu’attend le client de la démarche ? Souhaite-t-il participer à la décision, l’imposer ou suivre sans questionnement l’avis donné ?

Vous l’avez remarqué, je ne parle pas de posture du consultant puisqu’à partir du moment où on la prend, cette fameuse "posture", elle devient imposture ... J’évoque l’état d’être des personnes. 

Je pense que la réponse à ces questions ne peut se faire dans l’absolu puisque la position de l’un se construit avec la position de l’autre.

Il y a effectivement une signature intime pour chaque personne. Celle-ci l’engage à agir suivant qui elle est. Mais il y a une autre personne face à elle, qui elle-même répond par une autre signature. De plus il y a la situation, sa complexité, l’urgence qui peut la caractériser… qui appelle aussi un positionnement particulier.


Moi, l'autre, l'environnement
...un ajustement permanent


Comme en accompagnement, la supervision des consultants est essentielle dans le cadre de leur activité et par le jeu de la verbalisation permet un ajustement qui évite, bien souvent, une posture tiède, soumise ou encore, en contre-point, de toute-puissance









Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Conseil   Consultant   Supervision   Posture   Imposture   Signature 

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.