La grenouille

 Grenouille-Identite-Creatrice
C’est l’histoire d’une petite grenouille qui s’est perdue dans une marmite remplie d’eau froide. Elle nage tranquillement et pourtant le feu est allumé sous la marmite et l’eau chauffe. Mais pour le moment, elle trouve cela plutôt agréable.

Petit à petit, la température monte et l’eau devient chaude. Ça commence à lui déplaire, elle commence même à s’engourdir, mais elle ne s’alarme pas outre mesure.

L’eau est maintenant très chaude, la petite grenouille s’affaiblit, elle a du mal à faire autrement que supporter toute cette chaleur.



 
La température continue à monter … et notre petite grenouille n’a plus aucune force, elle est épuisée et finit par … mourir.

Si elle avait été plongée, dès le départ, dans cette chaleur là, elle aurait très certainement pu bondir et ainsi se sauver …

Cette allégorie* me semble incroyablement efficace…

L’homme a une formidable capacité à s’ "arranger" avec son environnement. Cette aptitude peut l’amener à s’habituer à beaucoup de choses, à s’adapter à des contraintes difficiles, alors que ce n’est pas toujours bon pour lui.

Notre conscience n’est pas toujours suffisamment aiguisée pour nous permettre de voir ce qui est en train d’advenir et même si elle est active, nous subissons quelquefois les situations parce que nous n’arrivons pas à agréger une conscience globale de la situation.

Souvent, la "vérité" ne nous apparaît que par bribes et nous n’avons pas toujours envie de la regarder.

Un élément vient nous alerter, mais nous ne sommes pas sûrs qu’il faille le prendre en considération. Nous avons tellement envie de laisser perdurer certaines situations. Alors nous évacuons le réel, nous effaçons ce qui a été perçu et … nous luttons pour continuer.

Puis un deuxième indice vient nous révéler cette fameuse réalité. Mais si nous nous trompions … ? Quel gâchis ! Nous supprimons de la même manière ce fragment qui pourrait nous appeler à changer …

Et ainsi de suite …

Jusqu’au moment où nous pourrions être sûrs de ne pas nous tromper, mais, à ce moment-là, nous ne pouvons pas toujours voir la totalité du tableau.

La personne que nous sommes rue dans les brancards, vocifère, s’agite, quelque chose au fond d’elle sait que la situation n’est pas bonne et que la seule issue c’est de s’extraire de cet environnement toxique, mais elle reste.

Soit elle n’arrive pas à rassembler tous les fragments et à se faire une idée définitive de la situation et à l’assumer, soit elle s’est trop affaiblie, comme notre petite grenouille, pour se sauver.

Il pourrait y avoir une multitude de possibilités pour prendre du champ, se poser pour arrêter de se faire du mal, mais le système ne permet pas toujours à son occupant de poser une décision pareille. Il est bien ficelé.

La seule voie possible, c’est quelquefois de prendre le large, quitte à perdre ce que nous avions tenté de conserver avec tant d’assiduité … une marmite remplie d’eau bouillante !












* Vous la trouverez - ainsi que bien d’autres histoires apprenantes et merveilleusement contées - dans ce très beau livre d’Olivier Clerc « La grenouille qui ne savait pas qu’elle était cuite … et autres leçons de vie»



Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  S\\\'extraire   Toxique   Conscience 

Commentaire(s) :

1. Par Françoise le 08/12/2014
Courage, fuyons.
Qu'est ce qui en nous nous empêcherait de sortir de "sables mouvants" ?
Qu'est ce qui en nous nous aiderait à les repérer ?
Qu'est ce qui en nous nous permettrait de prendre le large ?
Si la grenouille avait pu se poser ces questions peut être ne serait elle pas tombée dans la marmite ?
2. Par Wadih le 08/12/2014
Les marmites ne sont pas toujours telles qu'on les imagine ...
3. Par Pierre Frenkiel le 08/12/2014
Cette histoire de la grenouille me fait vraiment penser à de nombreux juifs incapables de quitter leur environnement de + en + toxique après l'arrivée du parti national socialiste au pouvoir en Allemagne d'abord puis via le IIIème Reich dans la majorité des pays voisins.

Il aurait fallu pour cela se mettre "en dehors du système" pour le penser... Mais quitter ce système était pour eux trop coûteux identitairement parlant Cela supposait en effet de quitterleurs liens, liens constitutifs de leur identité...

De fait il n'y a pas qu'une seule grenouille dans la marmite mais de très nombreuses qui se valident mutuellement dans leurs croyances. Alors le choix du saut en dehors de la marmite an laissant les autres tourner ensemble dans la dite marmite, n'est pas facile à effectuer. Il suppose en effet une prise de conscience et un choix.

Prise de conscience que le système tel qu'il est, pyramidal le plus souvent et poursuivant des objectifs même régulé, ne nous convient pas.

Choix d'une autre manière de vivre encore à inventer pour beaucoup.

Dans un premier temps il s'agit peut-être de se débarrasser des croyances non exactes.

Croire que tous les réchauffements sont également bienfaisant en est une.

C'est à ces prises de consciences que cette histoire peut semble t'il nous aider, même si comme je viens de le dire la réalité de l'environnement d'un être humain suppose d'autres êtres humais à proximité...
4. Par Wadih le 08/12/2014
En tout cas le "réchauffement" est un signal ...

J'aime le mot "identité" que tu poses là. Cette part de l'identité que l'on constitue avec l'autre, avec les autres ... Et qu'il nous est difficile de remettre en cause.

Ton retour me touche beaucoup, merci Pierre.
5. Par Juliette le 17/12/2014
La marmite de la grenouille existe au quotidien sous toutes sortes de forme.
- Ne pas réagir à l'humiliation d'un collègue de travail ou encore d'un petit chef de bureau parce que après tout c'est la première fois. Puis le phénomène se répète encore et encore et l'individu finit en dépression pour harcèlement moral.
- Rester dans un job qui ne plait pas jusqu'à en devenir prisonnier.
C'est difficile de sortir de sa zone de confort pour aller vers sa zone d'effort parce que justement cela demande un effort et que le confort c'est justement plus confortable mais c'est à ce prix là que nous sauvons notre vie et que nous évitons de mourir à petit feu.

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.