Sciences naturelles

 oiseau-Identite-creatrice
J'ai du mal à comprendre ce qu'elle me dit. Elle me nourrit d’éléments, des détails affluent en masse et viennent percuter cette fragile représentation de la situation qui tentait tant bien que mal de se frayer un chemin dans les méandres de mon cerveau.

À ces détails, s'en rajoutent d'autres, toujours plus croustillants qui finissent par rompre la digue de ma compréhension. Nous voilà repartis...

 Plus tard j'arrêterai ce flot et l'interpellerai sur ce qui se joue pour elle et sa façon de se parler à elle-même, en séance. Je questionnerai ma place dans ce processus qui est, jusqu'à présent, vide de sens. Je n’existe pas dans la relation mais pour le moment, je laisse faire...

Je me laisse immerger par ces éléments innombrables qui semblent coloniser l'espace tout entier.

Heureusement, cela fait bien longtemps que je ne suis plus dans la science dure et noble. Je ne décortique plus, oublie même - assez souvent - la sacro-sainte loi de la causalité et même, quelquefois, le bon sens qui m’a pourtant guidé dans bien des cas.

J'essaye juste d'habiter ce lieu, de faire lien entre les détails, de ressentir ce qui circule, de me laisser porter par ce qui existe dans cet espace vacant qui relie une nuée de mots posés là et qui, d’une certaine façon, leur donne sens ...

Je le sais, bien au-delà du contenu et du traitement pur et simple de l'information apportée, quelque chose de ce lien qui prend racine et fleurit ici est l'essentiel du travail que je fais avec cette femme qui arrivera très vite à trouver ses propres réponses, sans personne pour lui tenir la main et sans se noyer dans les interstices de ses histoires...

 
Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Flux   Lien   Paroles   Relation   Espace vacant 

Commentaire(s) :

1. Par eva le 02/05/2012
Faire avec l'autre...
2. Par Françoise le 02/05/2012
"ce qui existe dans cet espace vacant" ici ce serait "l'absent"

" qui relie une nuée de mots posés là et qui, d’une certaine façon, leur donne sens ..." et là... "l'implicite"

Ecouter "l'autre" n'est ce pas lui tendre la main ? et quand "l'autre" se sait/sent entendu n'est ce pas le chemin qui l'aide à trouver ses propres réponses ?

J'ai envie de dire, chacun a sa place, son rôle : la femme raconte, toi tu écoutes... il n'en faut parfois pas plus pour créer "le lien qui prend racine et fleurit"

Mais ce que je dis...... :-)


3. Par Wadih le 03/05/2012

@Eva, Oui, faire avec ce qui est bon et juste, pour soi et pour l'autre

@Françoise, une sorte de vide/plein ... Quelquefois, pour établir le lien, le "tu parles et je t'écoutes" pendant un temps peut s'avérer utile voire essentiel, le temps de construire le lien/une "alliance" avec l'autre, comme tu l'écris ...

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.