Déconstruire pour reconstruire …

 deconstruire-reconstruire
Si l’on visite certains récits fondateurs, on y parle de l’origine du monde et de ce chaos primordial qui va tendre à trouver un ordre dans lequel il va pouvoir fleurir, grandir, évoluer.

Dans la genèse des grecs, la douloureuse séparation de Gaia (la terre) et d’Ouranos (le ciel) va créer de l’espace pour laisser derrière elle ce Chaos et voir surgir le Cosmos dans toute son harmonie.

Dans celle des monothéismes, Dieu va commencer par distinguer, classifier … séparer « la lumière et les ténèbres », « les eaux d’en haut » et les « eaux d’en bas », donner un nom aux êtres …

Immanquablement, à l’origine d’un chemin créateur, l’on se retrouve dans une classification, un ordonnancement (Ordo ab chaos), une forme de hiérarchie mais pas n’importe laquelle, là on parle de sa place en tant qu’être !


Et … de son propre chaos et du cosmos que l’on s’érige, tout au long du chemin.

Mais comment l’édifier et commencer à devenir un peu plus libre de s‘orienter, de grandir à soi-même ?

Comment fait-on quand, encore enfant, l’on nous impose toutes ces « idoles », ces croyances, ces cadres … l’héritage peut devenir une pierre lourde à porter !

Et l’on voit déjà poindre la nécessité d’une déconstruction. Et oui, avant de rebâtir, encore faut-il connaître ses fondations. Mais à quel moment s’opère-t-elle, cette déconstruction créatrice ? Quel en est le signe ? A quel moment perçoit-on la possibilité d’une bifurcation ?

Alors que nos représentations du monde sont solidement ancrées, comment se crée la faille dans cet édifice qui nous a permis de vivre jusqu’alors et qu’en fait-on … ?

C’est là où est le doute, c’est dans cette position que l’on hésite … ai-je réellement besoin de remettre en cause ce que j’ai construit et qui me permet de vivre ou de survivre, ou bien cette construction là n’a-t-elle plus de raison d’exister, parce qu’elle génère chez moi de la souffrance, qu’elle m’emprisonne dans des limites qui ne sont plus les miennes … ?

C’est là où se joue toute la position de celui que l’on peut être amenés à coacher et toute la prise en main ou non des questions qui font sens pour lui.

Déconstruire la vieille habitation pour rebâtir une belle œuvre, en tout cas la sienne. Une forme de renaissance à soi-même un peu dépollué de ce que l’on conservait d’un soi bâti par les autres et qui ne nous appartenait pas, plus léger, plus centré ?

Une forme de confrontation des deux mondes, le neuf et l’ancien, cela semble impossible à éviter pour, dans un deuxième temps, créer. Passer du réagir à l’agir, plus en maitrise de sa propre volonté.

Pour moi, coacher, c’est proposer à une personne qui est en position de fragilité ou de questionnement, un espace vacant où règne une présence, une attention, un certain type de miroir bienveillant et juste, pour lui permettre d’être plus curieuse et de se retrouver dans une vision plus juste d’elle même et, dans cette ouverture, d’explorer les possibles et de se trouver des voies pour avancer sur le chemin qu’elle veut se tracer.

Les mythes et les épopées dont nous sommes héritiers nous apportent encore une jolie métaphore de ce chemin.

On y parle souvent de la reconstruction de l’endroit d’où l’on vient et souvent, dans les épopées, l’on observe ce passage des personnages divins à des personnages humains … et qui parlent d’un combat fondateur… Tu es d’ici et tu es appelé à vivre là, mais tu rêves d’aller ailleurs.

A l’image de la création des mythes, il y a comme une vibration du vivant … puis apparaissent des syllabes, qui finissent par former des mots qui, en se reliant, commencent à dessiner une histoire, la nôtre, notre histoire de vie.

Mais nous ne savons pas encore écrire !

Dans nos mythes personnels, au départ, il n’y a pas encore d’auteur. Il faut que cet auteur « en puissance » à l’intérieur de nous grandisse pour donner une forme, un sens et un nom à son œuvre.

Et là, on sort du mythe et l’on rentre dans sa propre histoire.

Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Deconstruire   Reconstruire   Récit   Genèse   Ordo ab chaos   Bifurcation   Présence   Mythe   Puissance 

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.