Affranchi

 Mere-enfant-identite-creatrice
Un affranchi c'était un esclave qui avait reçu de son maître la liberté. Quand ce mot devient « affranchissement », nous nous acquittons d'une certaine taxe pour pouvoir utiliser les services postaux, c'est-à-dire permettre à une lettre de circuler. C'est également dans le droit féodal, le fait de délivrer d'un mal... la mort pourra nous affranchir des vicissitudes du monde. En argot cela signifie débaucher, pervertir quand il s'agit d'affranchir des règles sociales.

« On » nous « donne » la liberté, « on » nous délivre, nous sommes affranchis... Et si nous parlions plutôt de la forme pronominale ? S’affranchir... Ce cocon que la chenille tisse minutieusement, il lui faudra s’en libérer quand elle devient chrysalide pour s’envoler, il lui faudra agréger toutes ses forces pour exister. C’est l’ultime épreuve pour devenir papillon

Mais revenons à nous …


De quoi devrions-nous nous affranchir ?
Quel seuil avons nous à franchir ?
Que devons-nous dépasser
des croyances,  des règles, des limites ?
De quel asservissement sommes-nous l’objet ?
Serions-nous dans la servitude ?
De quels voiles se draperait-t-elle ?

 

Et quand l’accompagnement, devenu subversif, nous a ouvert des voies nouvelles, comment revenir dans notre environnement initial, notre terreau d’origine et, à pied d’œuvre, continuer à construire l’ouvrage qui est le nôtre ?

Et en conscience et à chaque instant, s’affranchir de la personne même qui nous a aidé à nous affranchir …

 
Partager : Linkedin  Linkedin 

Wikio
Tags Tags :  Affranchi   Subversif   Norme 

Réagir, ajouter un commentaire :

Après validation ... laissez nous un peu de temps pour afficher votre commentaire.

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
Vous etes responsable du contenu que vous publiez.